Académie de Rouen - Lettres

SIRIUS :

Sirius est la plus belle et la plus brillante des étoiles du ciel. Sa distance à la terre est de 52 174 000 millions de lieues, 1 373 000 fois la distance du soleil à la terre.

Les rayons du soleil nous arrivent en huit minutes dix-sept secondes; la lumière de Sirius emploie pour arriver jusqu'à nous près de vingt-deux ans. Ce grand astre est entouré, sans aucun doute, d'une foule de planètes et de satellites, mais notre vue ne peut atteindre ce cortège. En revanche, si un astronome de Sirius ou de ses planètes tournait la pointe d'un puissant télescope vers le monde de notre système solaire, tout rempli de planètes et de satellites, il ne pourrait distinguer ni la terre, qui nous paraît si grande, ni Vénus, qui est si brillante, ni Jupiter, ni Neptune, ni aucune autre planète, et notre soleil, globe immense à nos yeux, ne lui paraîtrait que comme un point lumineux à peine perceptible.

Quoique placés à une si grande distance, Sirius et notre soleil appartiennent à la même couche d'étoiles, isolée dans les espaces célestes, que Humboldt appelle « une île dans l'univers. » Cette île de mondes et de soleils est de forme aplatie, lenticulaire, divisée, au tiers de son étendue, en deux branches. Son grand axe est de 4 171 200 millions de lieues, sept ou huit cents fois la distance de Sirius à la terre ; et, cependant, elle n'est qu'une petite couche, extrêmement mince, si on la compare aux grandes couches, épaisses et profondes, et incomparablement plus riches en étoiles et en soleils, qui l'environnent. » (d'après le Grand Dictionnaire Universel du 19 ème siècle de Pierre Larousse )

Fermer la fenêtre
Fiche complémentaire à l'étude de Micromégas