Académie de Rouen - Lettres

 

Sage (fou) : en termes philosophiques, est un sage celui qui possède la connaissance, cherche le vrai et le bien ; celui qui conforme sa vie à une doctrine morale. S'il faut établir une nuance entre le sage et le philosophe, elle réside dans la dernière partie de la définition ci-dessus : la philosophie est plutôt une entreprise de connaissance, la sagesse, elle, implique plutôt un art de vivre, la mise en pratique d'une morale. De ce fait, le mot possède toujours une connotation positive, comme on peut le remarquer dans les emplois qu'en fait ici Voltaire. Appliqué à Dieu, le terme signifie omniscience, discernement parfait entre le bien et le mal, bonté infinie, sainteté, qualités qui sont inhérentes à la personne divine. En Dieu sont réunies connaissance et bonté parfaites.

L'opposition entre le sage et le fou est un lieu commun de la réflexion morale et religieuse. Des ouvrages célèbres comme la Nef des fous de S. Brant (1494) et l'Éloge de la folie d'Érasme (1511) proposaient des catalogues de toutes les formes de folie que causent les passions chez les hommes. [sage : 1.5, 7.4, 7.7(2), 7.9 ; sagesse : 2.2 ; fou : 7.1 ; 7.2]

Fermer la fenêtre

Termes connexes :

philosophe ; Dieu

Fiche complémentaire à l'étude de Micromégas