Académie de Rouen - Lettres

 

Idées : la question de la formation des idées est au coeur du débat philosophique au XVIIIe siècle. Elle oppose les tenants des idées innées et ceux de l'empirisme. Pour les premiers (Descartes, et avant lui Platon, l'âme humaine, parce qu'elle est d'origine divine, possède en elle, dès la naissance, des conceptions intuitives antérieures à tout apprentissage. Au contraire, pour les empiristes comme Locke, toutes nos connaissances sont des acquisitions de l'expérience (en grec, "empeiria" signifie "expérience). On voit dans Micromégas que Voltaire prend nettement parti pour Locke et la philosophie empiriste. À la même époque, les thèses empiristes sont radicalisées par le philosophe "sensualiste" Condillac ; on les retrouve aussi dans La Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient (1749), qui vaudra à Diderot d'être emprisonné quelques mois.
Au XXe siècle, les progrès de la biologie d'une part, des sciences humaines d'autre part ont à la fois renouvelé et déplacé le débat sur l'inné et l'acquis. [4.3, 6.1, 7.5, 7.6 (2)]

Fermer la fenêtre

Termes connexes :

Descartes ; Locke ; sens.

Voir aussi :

Descartes (fiche complète)

Fiche complémentaire à l'étude de Micromégas