Lecture méthodique d’un énoncé descriptif

Dominante : lecture

Support : extrait de Dracula, Bram Stoker,1887.

Je me dirigeai alors vers une lourde porte que j’aperçus dans un coin ;puisque je ne trouvais ni la clef de la chambre ni celle de la porte d’entrée - qui, il ne faut pas l’oublier, était le principal objet de mes recherches- je devais poursuivre mon exploration, sinon toutes les démarches que je venais d’accomplir auraient été vaines. Cette porte était ouverte et donnait accès à un couloir aux murs de pierre qui lui-même conduisait à un escalier en colimaçon, fort abrupt. Je descendis en prenant beaucoup de précautions, car l’escalier n’était éclairé que par deux meurtrières pratiquées dans l’épaisse maçonnerie. Arrivé à la dernière marche, je me trouvai dans un nouveau couloir obscur, un vrai tunnel où régnait une odeur âcre qui évoquait la mort – l’odeur de la vieille terre que l’on vient de remuer - Tandis que j’avançais, l’odeur devenait plus lourde, presque insupportable. Enfin, je poussai une autre porte très épaisse qui s’ouvrit toute grande. J’étais dans une vieille chapelle en ruine où, cela ne faisait aucun doute, des corps avaient été enterrés. Le toit tombait par endroits et, des deux côtés de la chapelle, des marches conduisaient à des caveaux, mais on voyait que le sol avait été récemment retourné et la terre mise dans de grandes caisses posées un peu partout(…) Je descendis même dans les caveaux où parvenait une faible lumière, encore que mon âme elle-même y répugnât. Dans les deux premiers, je ne vis rien sinon des fragments de vieux cercueils et des monceaux de poussière. Dans le troisième pourtant, je fis une découverte.

Le titre de l’œuvre est volontairement supprimé sur le polycopié distribué aux élèves

I Etude des indices d’énonciation
a-
Qui est le narrateur ?

b-
A quelle personne de conjugaison s’exprime-t-il ?
c-
Qui est le personnage principal ?
d- Quels temps sont surtout utilisés ?

e-
Où se déroulent les événements ?

II Etude de la description

a- Quel est l’endroit décrit ?
b-
Quels éléments différents nous sont présentés ? Relève-les dans une colonne puis indique la qualification qui est ajoutée dans une deuxième colonne.
c-
Analyse les moyens grammaticaux de la qualification : A.Q. soulignés en vert, P.S.R. entre crochets rouges, compléments du nom soulignés en bleu.
d- Les éléments relevés dans la colonne de gauche sont-ils inquiétants ? Entoure au crayon ceux qui te mettent mal à l’aise.

e-
La qualification est-elle neutre ? Entoure au crayon ceux qui te mettent mal à l’aise. (obectivité/subjectivité) 

III Intention du narrateur

a- Surligne le champ lexical de la lumière. Comment est cet endroit ?
b-
Quels sentiments ressent le personnage ? Justifie en citant le texte.
c- Que ressens-tu en lisant le récit ?
d- Est-ce que tu t’imagines à la place du personnage ?
e- Quelle est l’intention de celui qui a écrit ce récit ?

IV Bilan

           Auriez-vous un titre à proposer pour cet extrait ?

On conclut en faisant remarquer que celui qui écrit, (ou qui met en scène),un récit inquiétant fait des choix pour que le lecteur s’identifie au personnage et éprouve les mêmes appréhensions que lui.

On rappelle la définition de subjectivité et objectivité.

Suite