Retour
au texte

   

QU'EST-CE QUE L'ÉPOPÉE ?

 

UN GENRE : l'épopée, quand il s'agit d'une œuvre entière
UN TON
: le ton épique, quand il s'agit d'un passage dans une œuvre littéraire ou cinématographique

L'ACTION ÉPIQUE

L'épopée est le récit d'une grande action, mettant en jeu ou symbolisant les grands intérêts d'un peuple : sa religion, son unité, son patriotisme, son territoire, sa culture ex : dans La Chanson de Roland, l'armée chrétienne de Charlemagne lutte contre les musulmans d'Espagne.

Il y a donc une action centrale : la colère d'Achille (Iliade), le retour d'Ulysse (Odyssée), la guerre sainte (Chanson de Roland)
sur laquelle se greffent

  • de nombreux épisodes secondaires : amours, aventures accessoires, péripéties...
  • de nombreux développements : discours de tel ou tel héros, descriptions d'armes, de bijoux, de combats...

L'EXPLOIT ÉPIQUE

Il est extraordinaire dans tous les domaines (combats, aventures... ) et provoque un enthousiasme qui suspend la raison et permet la croyance aux miracles et aux diverses formes de merveilleux (apparitions, rêves, intervention de la divinité... )


LES PERSONNAGES DE L'ÉPOPÉE

  • En arrière-fond : tout un peuple, toute une foule
  • Un héros central, historique ou légendaire, sans défaut, doué de forces exceptionnelles, remplissant (parfois sans le vouloir) un destin utile à la collectivité.
    Son caractère est souvent simplifié à un trait
    Il est grandi physiquement et moralement pour catalyser l'enthousiasme : l'épopée et son héros réalisent ce que souhaite le cœur et non la raison.
  • Quelques personnages secondaires

LA MORALE ÉPIQUE

Exaltation d'un idéal collectif (ex : la guerre sainte), des valeurs collectives d'une société (ex : au Moyen-âge, les valeurs féodales, religieuses)

Morale extrêmement sommaire : pas de raffinements psychologiques ou intellectuels. Lutte entre le bien et le mal, de type manichéen.

La valeur et les fondements de cette morale ne sont pas démontrés, mais passionnément approuvés. Il faut d'ailleurs que le public adhère à cet idéal, à cette morale, avec passion et enthousiasme et non par un effort raisonné et critique.

D'où la nécessité

  • d'un grandissement épique,
  • de personnages à psychologie simpliste,
  • de la grandeur et de la noblesse du cadre,
  • de l'intervention du merveilleux.

LE STYLE ÉPIQUE

Tous les procédés d'écriture qui accentuent le grandissement épique sont utilisés.

  • Dans la structure des phrases : les périodes, les phrases longues qui s'étendent sur plusieurs vers, les énumérations, les gradations, les développements qui amplifient la phrase (rythmes binaires, ternaires).
  • Les anaphores, les inversions qui mettent en valeur certains mots.
  • Le grossissement est aussi rendu par des hyperboles, des antithèses fortes.
  • Les métaphores et les comparaisons font appel à tout ce qui suggère la force, la grandeur, l'intensité, la violence

D'après Henri Bénac : Guide littéraire - Hachette, 1964

Retour au texte