T é l é c h a r g e r   c e   f i c h i e r    a u    f o r m a t :  

Séquence de seconde sur la nouvelle

Sophie Morand, lycée Blaise Pascal, Rouen

Classe de seconde d’un lycée technologique en début d’année scolaire.

Durée : 15 heures

Groupement de quatre nouvelles :

  • Maupassant, Histoire vraie (manuel)
  • Marguerite Yourcenar, Comment Wang Fo fut sauvé (Nouvelles Orientales)
  • Didier Daeninckx, Solitude numérique (manuel)
  • Annie Saumont, La Composition d’orthographe ( La Guerre est déclarée )

Les références indiquées pour le manuel : Littérature 2nde, Des textes à l’œuvre , Hachette éducation.

Problématique : Quelles sont les spécificités de la nouvelle par rapport au roman ?

Il s’agit de faire découvrir aux élèves :

      • La concision de l’écriture.
      • Le resserrement de l’action.
      • La construction du récit.
      • Le nombre restreint de personnage

La séquence croise plusieurs objets d’étude :

      • L’étude du genre narratif.
      • Le travail de l’écriture.
      • L’argumentation, démontrer, convaincre, persuader

Déroulement de la séquence :

Le tableau récapitulatif cherche à établir les correspondances entre les notions abordées et les compétences visées.
Vous trouvez ensuite la description rapide de chaque séance.
Les deux documents annexes ont servi de support au travail en classe.

Séance 1 Solitude numérique

Traitement du temps : Les élèves sont invités à construire un axe sur lequel ils placent les événements dans l’ordre chronologique.
Ensuite, ils doivent repérer leur apparition dans le récit afin de percevoir le retour en arrière en précisant le numéro des lignes.
Le dernier travail a pour objectif d’en comprendre l’utilité : la nouvelle prend le parti d’un personnage (les premières lignes de la nouvelle concernent le retour en arrière pris en charge par Martine)

Registre satirique : A partir de l’expression « bande de supporters assoiffés », les élèves imaginent le comportement de Régis à l’oral. Ils font apparaître ainsi les réactions du lecteur (le rire).
L’expression fait l’objet d’une analyse (péjoratif). Ils doivent trouver d’autres expressions dans le texte qui suscitent la même réaction (repérage déjà pratiqué au collège) et les analyser. On aboutit ainsi à un balayage des différents moyens mis en œuvre pour faire rire (hyperbole, énumération, gradation…).ils passent ensuite par la définition du registre satirique dans le manuel (glossaire et mémento), en dégagent le point commun : la portée critique. Le commentaire sur le titre oxymore éclaire l’objet de la critique : la société de communication qui ne permet plus de communiquer.

Travail demandé à la maison : lire Histoire vraie et étudier le registre satirique à partir des lignes 3 et 4 ; 9/12 ; 20/25. il s’agit uniquement d’un travail d’analyse

Séance 2 Histoire vraie

Résumé oral pour faire ressortir la construction des récits enchâssés
Correction de leur analyse : adjoindre l’objet de la critique (le comportement des notables)

Travail sur la focalisation :
Inversion du processus (par rapport à séance 1) : partir de la définition du manuel et repérer les différentes focalisations de la nouvelle, en analyser les éléments. Puis aller vers l’interprétation : la focalisation interne de la fin de la nouvelle demande au lecteur de juger par lui-même

Séance 3 Comment Wang Fô fut sauvé

Lecture analytique des trois premiers paragraphes sans lecture préalable de la nouvelle.

A partir du retour en arrière que les élèves repèrent immédiatement, utiliser les deux expressions « erraient le long des routes… » et « Ling n’était pas né pour courir les routes » pour les conduire vers l’antithèse entre la vie de Ling avec et sans Wang Fô.
Leur demander ensuite de travailler seuls à analyser la série des antithèses proposées (pauvre/riche, sédentaire/nomade) . objectif : les rendre sensibles à l’idée de renoncement qui va préparer la réflexion sur l’art.

Exercice oral : leur demander de qualifier Ling par rapport à son maître et attirer leur attention sur la différence entre les mots qu’ils ont utilisés (élève, esclave, apprenti) et celui du texte : « disciple ». objectif : préparer la réflexion sur l’art comme « art de vivre. »

Analyse de la construction récurrente « car Wang Fô » , de la succession des sujets dans le deuxième paragraphe. Objectif : comprendre le renoncement de Ling à la vie sédentaire et confortable.

Analyser les deux expressions « …préférait l’image des choses aux choses elles-mêmes » et « nul objet… sauf des pinceaux » pour arriver à une représentation de l’idéal artistique de Wang Fô (se détacher des contingences matérielles)

Travail demandé à la maison : lire la totalité de la nouvelle

Utiliser le cours suivant le document mis en annexe (document 1) . il est donné aux élèves sans aucun titre, ils les suggèrent au fur et à mesure de l’analyse des phrases que j’ai choisies

La plaine de Musashi et Sentier de montagne (cf. lien proposé dans le tableau récapitulatif)
Observation rapide qui permet de faire ressortir 3 éléments
Le travail sur la minutie (un élément suggérant un ensemble)
Le travail sur la couleur et la lumière (nuance et transparence)
L’effet d’à plat (une perspective différente de nos habitudes d’œil occidental)

On peut ensuite parcourir la nouvelle pour rechercher dans l’écriture de Yourcenar, « l’effet peinture orientale » (première partie du document 1)

La seconde partie du document retrouve les pistes élaborées au cours de la lecture analytique du début : l’art comme un art de vivre.

Travail demandé à la maison : lire La Composition d’orthographe

 

Séance 4 évaluation et correction


Les élèves sont invités à partir de passages précisément identifiés à s’interroger sur le traitement du temps et son utilisation (séance 1), sur le jeu de la focalisation interne/zéro et son interprétation (séance 2), et sur le thème récurrent (séance 3).

 

Séance 5


Le document 2 est donné vierge.

Toute la séance s’organise autour d’une circulation constante d’un document à l’autre et d’une case du tableau à l’ autre, l’objectif étant de les rendre sensibles à la construction d’un ensemble réflexif. Les « cases » se remplissent au fur et à mesure de la réflexion.

Nous commençons par lire les premières lignes du mémento (de loin le plus facile) pour dégager le but : définir la nouvelle en la comparant au roman. Puis nous passons aux premières lignes du texte de Baudelaire : la comparaison reste, il s’agit donc du point commun (thèse) mais le but n’est pas le même : convaincre de la supériorité de la nouvelle.

Retour au mémento pour le repérage de l’argument 1 (la brièveté), puis Baudelaire (lecture plus rapide, plus intense), puis le corpus (nombre de pages pour les 4 nouvelles). Même principe pour les deux autres arguments.
La « case » cours se remplit en mettant en évidence le travail sur chaque nouvelle par rapport à l’argument : ex. : l’argument 2 (importance de la construction pour le mémento, tout est pensé en fonction de l’effet final pour Baudelaire) renvoie au travail sur le traitement du temps et le retour en arrière.
Les élèves travaillent seuls pour l’argument 3.

Les quelques lignes rédigées au-dessous du tableau servent à préparer le travail d’écriture (argumentation) : faire repérer la correspondance entre le tableau et la rédaction (les élèves y parviennent très vite)

Travail demandé : poursuivre la rédaction en rendant compte de l’ensemble des cases du tableau.

Le travail d’écriture d’invention (chaque élève de seconde écrit une nouvelle) se déroule en module et réinvestit l’ensemble des notions abordées au cours de la séquence.

 

supports

Notions abordées

compétences visées

Solitude numérique

De D.Daeninckx

manuel p.28

2 heures

Traitement du temps : chronologie, action, récit.

Registre satirique

lect.analytique  : S’approprier des stratégies d’interprétation

Savoir reformuler explicitement l’interprétation implicite

Histoire vraie

De Maupassant

manuel p.17/20

2 heures

Résumé succinct

Registre satirique

Récits enchâssés

Narrateur et focalisation

Oral  : restituer une histoire

Lect.analytique :

Mettre au service d’une interprétation le repérage de procédés

Comment Wang Fô fut sauvé

Nouvelles Orientales, De M. Yourcenar

1 heure

 

 

 

 

 

¼ heure

Sentier de montagne et Plaine de Musashi, 2 peintures chinoises

http ://www.museeguimet.fr/homes/home_carte_postales.htm

http ://www.civilization.ca/cultur/chine1/images/pic55_b.jpg

1 heure 3/4

Travail sur les 3 premiers § : la concision de l’écriture

Partir des questions possibles au collège et au lycée

écriture et peinture cf. document joint

 

 

 

 

 

 

 

 

Les transpositions du pictural au littéraire

 

Allégorie de l’art

Apprécier les caractéristiques du genre 

Approfondir les acquis du collège

 

 

 

Lect de l’image

S’interroger sur les moyens mis en œuvre par l’artiste pour créer cette image et susciter telle ou telle impression

 

Mettre en relation l’image avec le texte pour confronter la spécificité de chaque moyen

Lect analytique

Suivre une thématique qui rythme une œuvre

Savoir reformuler l’interprétation.

La guerre est déclarée

La composition d’orthographe de A. Saumont

2 heures

Travail d’évaluation : étude de la nouvelle préalablement lue à la maison

Bilan sur l’ensemble des compétences

Document annexe 2

Texte de Baudelaire

Manuel p. 29

 

Travail sur la définition du mémento

Manuel p. 10

 

1 heure 1/2

Thèse et arguments dans la comparaison entre nouvelle et roman

Chaque argument expliqué par un exemple pris dans le corpus

Oral restituer une thèse et ses arguments

 

Ecriture argumentation  : hiérarchiser les arguments

Développer des exemples pertinents et concrets

Travail d’évaluation

1 heure

Un début de roman et un début de nouvelle à identifier selon les critères étudiés

Apprécier les caractéristiques du genre

Travail d’écriture en module (lié à un projet d’établissement)

3 heures

Ecrire une nouvelle

Ecriture invention  :exercice d’imitation

Deux documents annexes :

Ce travail doit faire comprendre aux élèves qu’il ne s’agit pas de tout dire sur un texte, mais d’opérer des choix afin de construire une interprétation possible. Les titres ne sont pas donnés aux élèves qui doivent à partir de leur travail, les trouver.

 

Document 1 :

Comment Wang Fô fut sauvé

Nouvelles Orientales , Marguerite Yourcenar

 

I Ecriture et peinture

Observer les deux peintures orientales

 

1.travail sur la couleur

p.13 :  « la splendeur brune des viandes … »

p. 17 : « les murs violets se dressaient en plein jour comme un pan de crépuscule »

 

2.travail sur la lumière

p. 13« …inégalement léchées par les coups de langue du feu… »

p. 16 : « La flamme filtrant à travers le papier bariolé jetait des lueurs rouges ou bleues sur leurs casques de cuir »

 

3.travail sur les comparaisons

p.12 : « L’épouse de Ling était frêle comme un roseau, enfantine comme du lait, douce comme la salive, salée comme les larmes. »

 

IIAllégorie de l’art

 

1.transfiguration du réel

p.12 : sa jeune femme « qui souriait sans cesse »

et un prunier « qui chaque printemps donnaient des fleurs roses. »

p.13 : Wang Fô « remarqua la forme délicate d’un arbuste,(…)et la compara à une jeune femme qui laisse sécher ses cheveux. »

p. 14 : « …pendue aux branches du prunier rose : les bouts de l’écharpe qui l’étranglait flottaient, mêlés à sa chevelure. »

p. 16 : les soldats en action :

vus par Wang Fô:

 

2.une expérience de vie

p. 12 : «  le vieil homme avait bu pour se mettre en état de mieux peindre un ivrogne »

p. 15 : « …étudier autour de lui des expressions de gratitude, de peur ou de vénération. »

 

3.l’art est plus fort que le pouvoir

p. 18 « …ses mains étaient ridées comme celles d’un vieillard, bien qu’il eût à peine vingt ans. »

p. 17/18 : « …aucune n’avait de parfum, de peur que la méditation du Dragon Céleste ne fût troublé par les bonnes odeurs. 

 

 


Document 2

 

Récapitulatif sur les spécificités de la nouvelle

 

 

Notes nouvelles sur E. Poe de Baudelaire p.

Memento

p.

Cours

Corpus

 

but

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thèse

 

 

Argument 1

 

 

 

 

 

 

 

 

Argument 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Argument 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il existe une différence entre nouvelle et roman, bien qu’ils aient tous les deux comme but de raconter des histoires. Certains lecteurs, comme Baudelaire dans Notes Nouvelles sur E. Poe, vont même jusqu’à préférer la nouvelle.

Ceux qui la choisissent estiment que la lecture en est plus rapide, plus facile, qu’elle permet de pénétrer immédiatement dans l’univers proposé. Il est certain que la nouvelle se construit autour d’un récit souvent plus court que celui d’un roman . Les trois que nous avons étudiées vont d’une page pour Solitude Numérique à dix pages pour Comment Wang Fô fut sauvé.

Mais surtout, Baudelaire met en valeur ce qu’il appelle une « unité d’impression », et il est possible d’expliquer quelle est son origine…

 

Travail donné à la maison : vous poursuivez la rédaction en terminant l’argument 2 et en rédigeant complètement l’argument 3.