Mise en forme des caractères

 

ATTENDEZ-VOUS DU PERSONNAGE PRINCIPAL D'UN ROMAN
QU'IL SOIT UN HÉROS ?

  

CES INTRODUCTIONS SONT-ELLES BIEN CONSTRUITES ?

 

Ces sept introductions ont été recueillies dans des copies de baccalauréat.
  • Mettez en vert la partie qui introduit le thème de la réflexion, qui " amène " le sujet
  • Mettez en rouge et en gras le passage qui énonce clairement le sujet à traiter
  • Mettez en bleu et en italique le passage qui énonce le plan qui sera suivi, ou, tout au moins la manière dont le problème sera traité.

Quelles remarques suscitent ces introductions sur le plan de l’exactitude, de la clarté et de la richesse des idées exprimées ?

 

 

INTRODUCTION 1 :

     Le personnage principal d'un roman est la personne sur laquelle est fondée toute l'action, et toute la cohérence de l'histoire contée. Dans notre langage quotidien, nous appelons toujours le personnage principal le héros de l'histoire ; or le véritable héros est l'individu qui parvient à vaincre les difficultés et à régler les problèmes par l'intermédiaire de sa force, son pouvoir ou son intelligence. Les vrais héros de romans vivent de multiples aventures racontées dans de nombreux ouvrages, ils ont déjà des capacités ou des facultés particulières qui autorisent ces aventures.
        Cependant, faut-il attendre de tout personnage principal qu'il soit un héros ?
        On constatera que dans les romans, il y a le héros, les anti-héros et les personnages principaux qui deviennent héros à un moment, juste le temps d'une histoire.


INTRODUCTION 2 :

        Le but premier du roman a souvent été de divertir les gens et de les projeter dans un monde et une époque différents des leurs. Le roman informe également et reste le témoin des mœurs passées. La littérature et notamment le roman cherchent à mettre les personnages dans des situations spécifiques, ce qui leur donne un certain type de caractère. En général, il y a toujours un des personnages qui se distingue des autres par son importance pour le dénouement de l'œuvre : c'est le personnage principal ou protagoniste. Cependant les auteurs ont su créer des situations qui mettaient à l'épreuve ces protagonistes et ainsi pouvaient donner une image idéalisée de l'homme ; et ceci est le rôle du héros. Le héros est différent du simple personnage, une autre dimension lui est donnée. Mais est-ce toujours ce rôle que nous attendons de lui ? Le personnage principal doit-il toujours être un héros ? Peut-il atteindre son but lorsqu'il demeure ordinaire ?


INTRODUCTION 3 :

        Se distinguant par ses actes courageux avec lesquels il se met en valeur dans de nombreux romans, le héros suscite une réelle fascination chez le lecteur. Ainsi la notion de héros reflète communément l'attitude d'un personnage qui s'accomplit dans des actes empreints de bon sens et qui est animé par un sentiment de justice. C'est pourquoi le lecteur l'associe le plus souvent à l'action, qui est alors le principal moteur du roman. Par ailleurs, ses qualités extraordinaires sont souvent l'apanage du personnage principal du roman, lequel est toujours plus ou moins cantonné au statut de héros. Mais ce mythe du héros qui s'est véritablement installé au cours des siècles, doit-il perdurer ? Le personnage principal d'un roman doit-il se limiter à la fonction de héros qui peut souvent lasser l'esprit du lecteur, ou doit-il se conformer aux exigences du lecteur qui attend de la part du personnage principal une autre qualité qui pourrait être l'expression d'un roman à caractère philosophique ou politique ? Enfin, peut-on toujours considérer le héros comme un redresseur de torts ? Cette notion ne souffre-t-elle pas d'une certaine ambiguïté, d'où il peut résulter une certaine confusion ?


INTRODUCTION 4 :

        Depuis l'invention du roman, le personnage principal de l'action s'est toujours révélé être un héros. Cette constatation n'est plus une surprise et a mis fin depuis fort longtemps à toutes les attentes possibles du lecteur.
        Effectivement, le personnage principal, en tant que héros trouve ses origines depuis la création des œuvres littéraires : aussi, dès l'antiquité, l'auteur, sous forme de pièce de théâtre, donnait à son personnage principal une constance héroïque qui le transformait en protecteur du lieu et en serviteur dévoué des dieux.
        Cette tradition s'est perpétuée jusqu'au roman où là aussi le personnage principal est un modèle de vertu inaltérable, un protecteur des opprimés, mais si toutefois il n'est qu'un serviteur d'une multitude de dieux, il n'en reste pas moins désormais le serviteur le plus loyal de son souverain.
        Cependant, l'évolution historique a changé les mœurs et le roman s'en est trouvé, par certains aspects, profondément bouleversé : ainsi les auteurs ont eu tendance à modifier les côtés "chevaleresques" du héros pour en donner une version totalement contraire à celle du départ : l'anti-héros a une lâcheté et des vices impensables à l'époque classique. Toutefois cette mode ne s'est pas étendue dans toute la littérature même si elle a découvert tout du moins quelques points stratégiques. Ainsi, désormais, les réponses de la question du personnage principal en tant que héros sont devenues plus différentes, plus variées.
        Néanmoins, cette divergence nouvelle peut être mise en cause : effectivement, dans certains romans, les personnages principaux peuvent revêtir au commencement un rôle insignifiant de faire-valoir pour ensuite se révéler et atteindre le véritable stade du héros ; cette méthode représente une véritable transformation de structure mais pourrait donner une nouvelle image du personnage principal.
        Toutes ces considérations méritent un éclaircissement précis qui trouvera ses antécédents dans l'invention des règles " romanesques ".


INTRODUCTION 5 :

        Enfants, nous avons besoin d'un héros. Le petit garçon donne la plupart du temps une valeur héroïque à son père. Mais parfois l'enfant est déçu et il s'aperçoit que dans les faits, son père n'est pas un être surnaturel qui est le plus grand et le plus fort. À ce moment-là, l'enfant se crée un héros en s'inspirant souvent de personnages qu'il connaît. Il s'invente ce héros soit à partir des personnages de films ou de livres. Nous avons tous eu à un moment de notre vie besoin d'un héros. Mais où peut-on le trouver ? " Attendons-nous du personnage principal d'un roman qu'il soit un héros " ?


INTRODUCTION 6 :

        Généralement le lecteur attache beaucoup d'importance au personnage principal d'un roman. Le fait qu'il soit un héros ou pas diffère selon les genres de romans.
        Cependant la question est de savoir si " nous attendons du personnage principal d'un roman qu'il soit un héros ".
        Ainsi nous verrons dans un premier temps que le lecteur attend du personnage principal qu'il soit un héros puis dans un second temps, que le héros n'est pas obligatoirement le personnage principal.


INTRODUCTION 7 :

        Les différents genres littéraires qui ont comblé et comblent nos siècles n'ont pas tous dans leurs romans donné au personnage principal le titre de "héros".
        En considérant le héros qui accomplit des actes extraordinaires, on peut déjà certifier que tous les romans ne sont pas composés de héros, mais, très souvent, et simplement de personnages principaux. Attendons-nous du personnage principal qu'il soit un héros ?
        Nous montrerons dans une première partie, qu'en réalité, tout repose sur le genre littéraire ainsi que sur le but du lecteur. Puis, dans une seconde partie, que l'on retrouve dans certains romans des personnages principaux qui ne sont pas des héros mais qui sont également appréciés.